Biographie / Le Blog

Olivier ONIC, né en 1966 à Nairobi, capitale du Kenya. Part à 20 ans à Paris. Commence des études de cinéma à l'Ecole Supérieure d'Etudes Cinématographiques, où il suit des cours d'histoire du cinéma, du documentaire, des cours techniques en optique et en son, ainsi que dans le domaine de l'image,en sort diplômé en montage.

Fréquentant les clubs de jazz de la rue des Lombards, à Paris il participe à l'ouverture d'un prestigieux restaurant africain et en devient le photographe officiel. Il rencontre alors toutes les personnes africaines en vue du moment. Il y organise également sa première exposition photographique, qui s'avère être un succès. Suivront ensuite une dizaine d'autres.

Photographe du détail, des textures de peau, de l'infime qui fait le tout il aime laisser imaginer au spectacteur des ses clichés tout le hors champ, l'extérieur de la photographie et le laisser vagabonder au gré de sa fantaisie.

Sa production photographique fait une large place à l'Afrique, que ce soit dans ses personnages, ses paysages, ses saveurs et ses parfums.

Photographier les gens, les scènes de rue, des attitudes et montrer pour témoigner est l'autre facette de sa pratique photographique : la photo de presse. Aller ou essayer d'aller où l'on ne va jamais. Il aime le voyage pour ce qu'il représente : le trajet lui même, qui devient alors l'occasion de rencontres, d'échanges et de découvertes.

Il est revenu dans le Midi de la France il y a quelques années (2013) pour un nouveau départ et partage son temps entre Paris et Marseille et va photographier là où on l'appelle. Il travaille en parallèle avec un CHRS (Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale) qui accueille les plus démunis d'entre nous.

Il a un projet de livre avec un éditeur suisse, participe à de nombreuses expositions. Son œuvre s'articule autour des oubliés de la vie, de ceux que l'on « ne voit jamais » et mène en parallèle des projets comme « La diaspora Noire en France et dans le Monde » ou « Gens des cités et des banlieues »

 

Contactons-nous !


le B L O G